Nouvelles | Communiqués de presse | AMQ en action | Communiqués 2018

Rémunération des médecins : vite un Commissaire à la santé et au bien-être!

jeudi 25 octobre 2018

AMQMontréal, le 25 octobre 2018 – L’Association médicale du Québec (AMQ) demande au gouvernement de François Legault de prioriser le retour du Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE). Sa neutralité et son indépendance sont en effet indispensables pour régler la question de la rémunération des médecins.

Le conflit qui se dessine entre le gouvernement et les médecins dans ce domaine ne fera que des victimes :

  • Le gouvernement, qui s’expose à des poursuites judiciaires en dommages et intérêts pour le non-respect d’un contrat dûment signé, en révisant l’entente signée par les libéraux.
  • La profession médicale, qui a tout à perdre si le conflit s’intensifie : les médecins risquant de perdre la confiance de la population, alors qu’elle est essentielle à la prestation de soins.
  • La population, qui en plus de payer par ses taxes et ses impôts pour la judiciarisation du conflit risque de voir réduire son accès aux services ainsi que la FMSQ l’a mentionné.

Des solutions durables et transparentes

« La population a sanctionné le gouvernement libéral le 1er octobre dernier, entre autres, pour avoir négocié une entente avec les médecins derrière des portes closes. Il faut maintenant faire preuve d’ouverture d’esprit de collaboration et surtout de transparence, affirme le Dr Hugo Viens, président de l’AMQ. Il est urgent de régler la question de la rémunération des médecins pour pouvoir, enfin, s’attaquer aux causes profondes des difficultés d’accès, à savoir la nécessité d’une réorganisation du système  ainsi qu’un financement et des modes de rémunération qui favorisent le travail en équipe, indispensables à l’amélioration de la santé de la population », ajoute-t-il.

L’AMQ a une vision campée sur les principes du contrat social qui lie les médecins à la population. Son approche est essentielle pour mettre en place des solutions durables et bénéfiques pour la population québécoise. Elle propose donc ses services au gouvernement afin qu’il puisse régler ce dossier une fois pour toutes.

L’AMQ a collaboré aux travaux du Vérificateur général du Québec à l’époque de son rapport sur la rémunération médicale. Un rapport qui soit dit en passant blâmait principalement le gouvernement et non les médecins pour la perte de contrôle de la rémunération des médecins.

L’AMQ a aussi été un des partenaires privilégiés du Commissaire à la santé et au bien-être quand il a commandé des études sur les modes de rémunération. Des études qui devraient servir non seulement dans la négociation avec la FMSQ, mais également dans le cadre du projet de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Danielle McCann, de revoir la rémunération en première ligne pour favoriser l’accès.