Banniere AMQInfo page web JUIN2018

Bandeau pageContenu CollineParlementaire

Élections québécoises 2018

En cette période pré-électorale, l’AMQ surveille de près les engagements que formulent les différents partis politiques en matière de santé et de services sociaux. Voici le survol des deux premières plateformes rendues publiques.

Survol des orientations en santé du Parti Québécois

Bien avant le déclenchement de la campagne électorale, le Parti Québécois (PQ) a dévoilé l’intégralité de ses engagements, tous secteurs d’activité confondus. En matière de santé, le document contient des mesures prévoyant « un État fort » au service des patients, des aînés et des plus vulnérables.

Le PQ y exprime clairement qu’il « arrêterait de tout orienter vers les médecins et ramènera l’équilibre vers le patient et l’accès aux soins » s’il est porté au pouvoir le 1er octobre prochain. Plusieurs mesures proposées par le parti visent l’élargissement des responsabilités et de l’autonomie d’autres professionnels que les médecins, notamment des infirmières et des infirmières praticiennes spécialisées. Cependant, certains engagements visent directement les conditions de travail et la pratique des médecins, soient :

  • mettre fin au ping-pong des médecins entre le privé et le public;
  • imposer un gel de la rémunération des médecins. Avec un mandat fort de l’électorat, rouvrir l’entente avec les médecins spécialistes;
  • mettre fin à l’incorporation des médecins;
  • mieux informer les patients et consulter les professionnels pour réduire le surdiagnostic et le surtraitement.

Concernant l’organisation des soins, le Parti Québécois souhaite favoriser les modèles alternatifs tels que les coopératives. En fait, le PQ estime que des cliniques sans médecin au sein desquelles des infirmières praticiennes spécialisées travaillent de façon autonome, comme la coopérative de soins SABSA, devraient être un modèle déployé dans toute la province. Dans cette même ligne de pensée, un gouvernement du Parti Québécois permettrait à d’autres professionnels que les médecins de référer des patients à des spécialistes, sous certaines conditions.

Finalement, une forte volonté de renforcer et de bonifier les soins à domicile est exprimée par le biais d’une douzaine d’engagements.

Pour plus d’information concernant la plateforme en matière de santé du Parti Québécois, rendez-vous au www.pq.org/plateforme.  

Revenir en haut de la page