La tournée bat son plein!

La tournee bat son pleinDepuis le mois d’octobre dernier, 12 ateliers ont déjà été animés à Victoriaville, Chicoutimi, Montréal, Gatineau, Amos, La Sarre, Val-d'Or, Rouyn-Noranda et à Québec, et autant sont à venir dans les prochains mois!

Ces consultations sont toujours très bien reçues de la part des participants. Ils apprécient de pouvoir discuter pour améliorer la profession et la confiance du public.

Plusieurs problèmes ont été évoqués comme le surdiagnostic, le bris de confiance de la population envers les médecins, l’organisation ou le financement du réseau de la santé, mais aussi la déresponsabilisation des médecins.

Plusieurs pistes de solutions ressortent aussi : l’engagement des patients dans leurs soins, la décentralisation du système, la formation des étudiants au leadership et à la gouvernance clinique.

Découvrez ci-dessous quelques commentaires de participants :

« Il est rare d’avoir l’opportunité de discuter et de réfléchir sur ces sujets au quotidien. On parle beaucoup d’argent et de conditions de travail, mais très rarement du professionnalisme et des valeurs qui s’y rattachent. »

 « Il est actuellement plus facile d’être des techniciens plutôt que des médecins. Par contre, à être des techniciens, nous risquons de perdre notre profession. »

« L’existence de lois comme la 130 démontre qu’il existe un problème entre nous… Si nous ne sommes pas là, nous allons nous faire organiser. »

« Le système est maintenant centralisé au maximum.  Comme tout s’inscrit dans un mouvement de balancier, nous finirons par revenir à la décentralisation.  Il s’agit de s’impliquer maintenant pour être un joueur important au moment opportun. »

« Le mentorat en gestion et en administration pourrait être un bon moyen de former la relève.  Le modèle pourrait être calqué sur celui que l’on utilise en spécialité pour apprendre la pratique.  Il faut assurer un transfert des savoirs et des expertises de gestion. »

« Nous aurions tout intérêt à mieux former les jeunes médecins sur l'organisation/les règlements de leur hôpital, ce qui aurait un impact sur leur responsabilisation. »