Le professionnalisme vu par le CA

La notion de professionnalisme est galvaudée. Plusieurs la réduisent à une formation spécifique caractérisée par des compétences ou la qualité du travail effectué. Pourtant, à son origine, issue de la perspective anglophone, elle impliquait également un engagement envers la société. La profession médicale, en vertu des privilèges (autonomie, revenus) que lui a accordés la société, réfère à la seconde. Les membres du CA ont donc fait l’exercice de vous dire ce que, concrètement, le professionnalisme représente pour eux. 

 

« Je suis très sensible aux enjeux liés au surdiagnostic et à l'utilisation excessive de nos modalités diagnostiques et thérapeutiques. Le professionnalisme tel que défini par l'AMQ me rejoint parce qu'il englobe cette responsabilité sociétale d'utilisation raisonnée et éclairée de nos ressources pour le bien de nos patients. »

- Dre Guylène Thériault, administratrice du CA

 

« Comme tout le monde, je trouve inconfortable de faire partie d’une profession qui se fait brasser depuis quelques années. Ma participation à cette tournée me donne l’occasion d’en parler avec mes pairs, d’y trouver un sens et de retrouver le sentiment de vocation qui était si clair pendant mes études, mais qui s’est peut-être perdu avec les années. »

- Dre Yun Jen, présidente sortante du CA

 

 « Avec l’AMQ, je peux faire avancer un professionnalisme dans lequel je me reconnais. Un professionnalisme, inspiré de la perspective anglophone, qui va au-delà de la compétence individuelle, qui vise le bien pour notre patient, mais aussi pour les patients en général. On ne peut plus exclure l’un de l’autre, particulièrement dans un système de santé universel à financement étatique et aux ressources contingentées. Ce que l’on donne à l’un, on l’enlève à l’autre : les professionnels d’aujourd’hui doivent intégrer cette responsabilité sociale. »

- Dr Hugo Viens, président du CA

 

« La profession médicale est en perpétuel changement et nous faisons actuellement face à des défis de taille.  Dans un contexte où la population semble voir les médecins d’un œil toujours plus sceptique, un professionnalisme collectif me semble être la clé pour maintenir cette précieuse et fondamentale confiance qui permet l’exercice de la médecine. »

- Dre Isabelle Samson, vice-présidente du CA

 

« Cette tournée m’a permis de constater que devant l’érosion de la confiance du public dans la profession médicale, les médecins souhaitent participer à l’amélioration de la qualité et de l’organisation des services afin de répondre aux besoins de la population. Le défi se trouve dans les moyens pour y arriver. »

- Dr Vincent Demers, administrateur du CA

 

« La pratique de la médecine est en profonde mutation. Les flux de données, les progrès scientifiques et les nouveaux modes d’organisation bousculent le professionnalisme traditionnel. La tournée de l’AMQ est une occasion unique de débattre et de comparer nos expériences sur le terrain. Il appartient aux médecins de renouveler le professionnalisme pour retrouver leur place dans la société, ainsi que le plaisir de pratiquer et la volonté de s’engager. »

- Dr Michel Welt, administrateur du CA