Prévention du surdiagnotic : ce n’est qu’un début!

bandeau FR

7 mot de clôture HugoEn clôture de la 5e conférence internationale sur la prévention du surdiagnostic, le Dr Hugo Viens a rappelé qu’il fallait continuer d’agir sur le terrain, ainsi que le voulait le thème de cette édition : De la théorie à l’action. Il a réitéré l’engagement de l’AMQ à poursuivre ses efforts en matière de communication, d’éducation et de ralliement. L’enjeu du surdiagnostic et du surtraitement, même s’il intéresse de plus en plus la population et les médecins, reste encore méconnu d’où l’importance de poursuivre le travail de sensibilisation entrepris par l’association au Québec depuis 2013 auprès de ses membres et sur la place publique. L’AMQ entend continuer ses formations sur le surdiagnostic. Cette année, elle s’est en plus associée au Collège québécois des médecins de famille pour créer une version francophone du programme Practising Wisely. Cette formation rebaptisée Pour une pratique éclairée : une utilisation judicieuse des examens et des traitements est destinée à aider les médecins québécois à implanter des solutions au surdiagnostic dans leur pratique. Dans son allocution de clôture, le Dr Viens a parlé de l’appui de l’AMQ au programme pancanadien Choosing Wisely Canada et notamment de son chapitre québécois. N'ayant reçu aucune aide des autorités provinciales, ce dernier n'aurait pu voir le jour sans le soutien financier de l'AMQ. Choisir avec soin Québec a pour mandat, entre autres, de référencer les initiatives québécoises afin d’accélérer les changements sur le plan local. L’AMQ entend aussi continuer à développer et diffuser des outils d’aide qui pourront être partagés. Enfin, le Dr Viens a assuré que l’AMQ répondrait présent pour collaborer avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Gaétan Barrette, après que ce dernier ait identifié l’AMQ comme le partenaire clé au Québec dans cet enjeu.