Agir pour influencer

bandeau FR

Hugo viens low res

Lorsque je me suis engagé à l’AMQ, c’était pour faire changer les choses. Je voyais bien dans ma pratique au quotidien qu’il devenait de plus en plus difficile de faire mon travail et de répondre aux besoins de mes patients. Pas pour des raisons médicales, mais à cause de l’organisation du réseau de santé.

En découvrant l’AMQ, j’ai trouvé une association qui allait me permettre d’agir avec mes pairs. J’ai été séduit par la volonté de ses membres à améliorer l’organisation du système de santé et à influencer positivement les pratiques médicales. L’AMQ s’interroge sur les ratés du système de santé, réfléchit à des solutions et trouve les moyens de les mettre en place, en misant sur le leadership et le professionnalisme des médecins.

Ce qui était encore il n’y a pas si longtemps une volonté est en train de se concrétiser et de prendre une nouvelle dimension. Nous avons maintenant la capacité d’influencer la pratique médicale. Faire venir à Québec la 5e conférence internationale sur la prévention du surdiagnostic en est un bel exemple. En acceptant la candidature de Québec, ses organisateurs ont reconnu tous les efforts investis par l’AMQ depuis 2013, pour sensibiliser la profession médicale, les décideurs et la population à cet enjeu, ainsi que ses démarches pour améliorer la pratique médicale sur le terrain.

Cette conférence internationale a reconnu le leadership dont a fait preuve l’AMQ en ce qui a trait à la lutte au surdiagnostic et au surtraitement. Nous sommes même devenus un modèle pour plusieurs pays qui veulent agir à leur tour en ce sens. Ils ont vu la façon dont nous nous sommes mobilisés dès la première heure auprès de Choosing Wisely Canada et la façon dont nous sommes engagés pour lui donner un pendant francophone. Ils ont aussi constaté notre volonté de faire avancer ce dossier au niveau local avec le réseau Choisir avec Soin Québec. Ils ont compris l’importance de mettre en place des formations pour amener les médecins à prendre conscience de cet enjeu et à découvrir les outils qui leur serviront à modifier leur pratique au quotidien.

Ces solutions commencent à porter fruit, mais elles doivent être soutenues et relayées à plus grande échelle. En accueillant la 5e édition de cette conférence, l’AMQ a su générer une couverture médiatique exceptionnelle, permettant à la communauté médicale, mais aussi à la population, de prendre conscience de l’ampleur de cet enjeu. Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et la porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre, ont souligné leur intention de collaborer avec nous.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux a notamment mis de l’avant notre capacité à bâtir des solutions dans la lutte au surdiagnostic, ainsi que dans la réorganisation du système de santé. Lors de son allocution et devant les médias, il a reconnu notre leadership et s’est engagé à travailler avec nous.   

Pour être un bon leader, il faut apporter des solutions constructives et c’est ce que nous faisons. Je vous invite de nouveau à vous engager avec l’AMQ, car demain vous pratiquerez avec les solutions que nous aurons réussi à construire collectivement.

Le président,

 

Dr Hugo Viens, B. Sc., M. D., FRCSC