Communiqués 2015 | Communiqués de presse

Le ministre dévoile ses vraies intentions : un système de co-paiement

vendredi 13 novembre 2015

Le ministre de la Santé et des Services sociaux vient non seulement de transformer en profondeur et à jamais le système de santé québécois, mais il vient de révéler ses vraies intentions : implanter un système de co-paiement des actes médicalement nécessaires. En entrevue ce matin à l’émission Gravel le matin, sur les ondes de Radio-Canada Première, le ministre a tenu des propos extrêmement inquiétants pour quiconque a à cœur le principe d’accessibilité des soins et d’universalité sans égard à la capacité de payer. Le gouvernement vient de rejeter unilatéralement les principes auxquels les Québécois ont droit depuis l’implantation du régime de santé universel il y a maintenant 50 ans. Aujourd’hui, le gouvernement officialise l’effritement de la couverture de soins au détriment des citoyens qui deviennent des utilisateurs-payeurs.

Pour la première fois dans l’histoire du Québec, le gouvernement fédéral risque d’intervenir pour faire appliquer la Loi canadienne sur la santé, ce qu’il a fait dans d’autres provinces depuis l’entrée en vigueur de cette loi en 1984. Le non-respect de cette loi qui stipule que tout acte médicalement nécessaire doit être couvert par le régime public risque de provoquer une diminution des paiements de transferts au Québec en matière de santé.

« L’Association médicale du Québec déplore ce recul de la couverture des actes médicalement nécessaires, a déclaré Dre Yun Jen, présidente de l’AMQ. Plus que jamais, il faut se concentrer sur la pertinence des actes et éliminer la mauvaise utilisation des fonds publics pour les investir là où ça compte, plus précisément pour les actes médicalement nécessaires. Les patients n’ont pas à débourser pour des consultations et des traitements qui pourraient amplement être couverts si on évitait les examens et les traitements inutiles. Le Québec a encore les moyens d’éviter de charger les frais accessoires aux patients. »

À propos de l’AMQ

L'Association médicale du Québec regroupe près de 10 000 omnipraticiens, spécialistes, résidents et étudiants en médecine. Sa mission est de rassembler l’ensemble de la profession médicale du Québec dans un contexte de réflexion et d’action au bénéfice de la santé de la population.