Une délégation composée des principaux intervenants dans le domaine médical au Québec part en mission au New Hampshire pour discuter de pratiques exemplaires dans le domaine du surdiagnostic

Montréal, le 9 septembre 2013 - À l’initiative de l’Association médicale du Québec,  les présidents et/ou dirigeants des principales instances médicales du Québec partent aujourd’hui pour Hanover, au New Hampshire, afin de discuter avec leurs homologues d’Australie, d’Angleterre et des États-Unis de pratiques exemplaires dans le cadre de la conférence Preventing Overdiagnosis (site Web de la conférence) qui se tiendra du 10 au 12 septembre prochains.

Cette mission québécoise a pour but de prendre connaissance des plus récents travaux, au plan international, sur le phénomène du surdiagnostic et des stratégies mises de l’avant dans le but de contrer ce phénomène.

Cette délégation se compose de présidents et/ou dirigeants des organisations suivantes :

  • Association médicale du Québec
  • Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux
  • Association des conseils des médecins, dentistes et pharmaciens du Québec
  • Institut national d’excellence en santé et en services sociaux
  • Institut national de santé publique du Québec
  • Ordre des pharmaciens du Québec
  • Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
  • Fédération des médecins omnipraticiens du Québec
  • Fédération des médecins spécialistes du Québec

La création de cette mission par l’Association médicale du Québec s’inscrit dans la démarche amorcée le 8 avril dernier alors que l’AMQ se prononçait sur l’urgence d’optimiser la pratique clinique afin de dégager environ cinq milliards de dollars dans les activités plus utiles et pertinentes pour les patients (communiqué et document de réflexion).

« À notre connaissance, c’est la première fois que les médecins, les infirmières, les pharmaciens, les gestionnaires du réseau de la santé et des instances du gouvernement québécois se mobilisent afin de faire avancer la réflexion et l’action dans le dossier de l’optimisation de la pratique clinique, a déclaré Dr Laurent Marcoux, président de l’Association médicale du Québec. Comme nous l’avons déclaré en avril dernier, en éliminant le surdiagnostic et le surtraitement à tous les niveaux dans le système de la santé, c’est environ 5 milliards de dollars qui pourraient être économisés par le gouvernement québécois, permettant ainsi de libérer des ressources humaines et économiques afin d’offrir des soins de meilleure qualité et un plus grand accès à ces soins. Cette mission au New Hampshire permettra aux membres de la délégation d’identifier les pratiques professionnelles exemplaires en santé et d’adopter les meilleures stratégies de mobilisation du milieu qui permettront d’implanter ces pratiques dans le système québécois. »

 

À propos de l’AMQ
L'AMQ regroupe près de 10 000 omnipraticiens, spécialistes, résidents et étudiants en médecine. Sa mission est de rassembler l’ensemble de la profession médicale du Québec dans un contexte de réflexion et d’action au bénéfice de la santé de la population.

-30-

Renseignements :

Denise Pelletier
Coordonnatrice aux communications
Association médicale du Québec
Téléphone : 514 866-0660
Numéro sans frais : 1 800 363-3932
Courriel : denise.pelletier@amq.ca