La mixité de la pratique médicale

Un enjeu majeur : l’Association médicale du Québec apporte un nouvel éclairage

Les leaders de la communauté médicale québécoise étaient réunis à Montréal le 24 octobre 2008 dans le cadre d’un colloque exclusif organisé par l’Association médicale du Québec (AMQ) pour mieux comprendre les enjeux, impacts et conditions d’implantation de la mixité de la pratique médicale. 

La mixité étant un enjeu de taille, au cœur des réalités actuelles, l’AMQ avait déjà demandé à Caroline Cambourieu, détentrice d’une maîtrise en Sciences, de réaliser une étude sur la mixité de la pratique médicale en Angleterre et en Australie. C’est autour des résultats de cette étude qu’a pu s’articuler et se déployer le colloque.

Rapport sur la mixité de la pratique en Angleterre et en Australie (par Caroline Cambourieu, pour l’AMQ) 

En bref, la mixité de la pratique...

Rappelons que la mixité de la pratique médicale est un modèle de rémunération qui permet à un médecin de travailler à la fois dans le secteur public et le secteur privé. Par exemple, un médecin peut travailler trois jours par semaine dans un hôpital public et par la suite, offrir les mêmes services à une clientèle privée qui le paie directement. Actuellement, la majorité des pays membres de l’OCDE ont ouvert leur système de santé à la mixité de la pratique médicale avec l’objectif de freiner leurs dépenses de santé et réduire les listes d’attente pour une série de chirurgies électives et d’examens spécialisés.

Un coup d’œil sur les expériences à l’international

L’AMQ était d’ailleurs l’hôte de deux experts reconnus de la mixité de la pratique médicale qui ont partagé leur expérience avec les 70 participants à l’événement : le Dr Christoph Lees, obstétricien et membre fondateur de Doctors for Reform d’Angleterre (expérience britannique) et le Dr Michael Wooldridge, ancien ministre de la santé et de la famille de l’Australie (expérience australienne).

Le témoignage de ces deux médecins a permis de mieux cerner les paramètres de la mixité de la pratique médicale. Le Dr Lees a expliqué comment l’adoption de la mixité de la pratique a augmenté l’offre de services médicaux, mais que ce mouvement vers le privé a été accompagné par l’introduction de plusieurs mécanismes de réglementation par l’état anglais. De son côté, le Dr Michael Wooldridge a fait un survol des étapes qui ont mené le gouvernement australien à introduire la mixité de la pratique médicale.

Pour aller plus loin

En après-midi un panel de discussion a réuni six points de vue différents (d’un défenseur du privé, l’orthopédiste Nicolas Duval au président du Conseil de protection des malades Paul G. Brunet) mais convergents vers le fait que tout changement dans le système de santé québécois doit se faire pour le bénéfice du patient.

Le président du conseil de l’AMQ, le Dr Jean-Bernard Trudeau, a conclu cette journée d’information et de réflexion en rappelant que pour l’Association, le système public de la santé bien qu’imparfait doit demeurer le joueur principal dans le secteur de la santé et que le secteur privé doit être confiné à un rôle complémentaire. « Quant à la mixité de la pratique médicale, il faut l’analyser à travers le prisme du professionnalisme médical. Il faut pousser plus loin la réflexion à son sujet en l’étudiant comme un outil parmi un panier d’initiatives pour améliorer la pratique médicale et la santé de la population. La notion de prudence doit être de mise. Les impacts, tels que les coûts, la qualité, l’équité et l’accessibilité, ne sont pas toujours bien connus et doivent être mis en lumière avant d’instaurer une politique publique », a déclaré le Dr Trudeau.

L’intégralité de l’événement est disponible pour enrichir et continuer votre réflexion. Bonne consultation.


Les mythes et réalités de la mixité de la pratique médicale

Vidéos de la conférence

Mot de bienvenue

Claudette Duclos
Directrice Générale, Association Médicale du Québec

&

Visionnement Flash (5'48")

Analyse comparative de pratiques médicales mixtes

Caroline Cambourieu
Chercheure, Université de Montréal

&

Visionnement Flash (44'05")

L'expérience britannique

Christoph Lees, M.D., MRCOG
Obstétricien, National Health Service
Membre fondateur de Doctors for Reform

&

Visionnement Flash (1'01'21")

L'expérience australienne

Hon. Michael R.L. Wooldridge, M.D.
Ex-ministre de la santé et des services à la famille
Président de Michael Wooldridge Associates

&

Visionnement Flash (36'01")

Panel de discussion : est-ce que la pratique médicale mixte peut avoir un impact positif sur notre système de santé ?

Panélistes invités

Martin Arata, M.D.
Président
Association des conseils des médecins, dentistes et pharmaciens du Québec

Yvon Brunelle
Chercheur, Direction des affaires médicales, MSSS

Me Paul Brunet
Président, Conseil pour la protection des malades

Nicolas Duval, M.D.
Chirurgien orthopédiste, Clinique orthopédique Duval

Michel Venne
Directeur général, Institut du Nouveau Monde

&

Visionnement Flash (1'36'31")