Banniere AMQInfo page web septembreFR

Bandeau pageContenu CollineParlementaire

Élections québécoises 2018

Alors que le Québec est plongé dans la campagne électorale, l’AMQ surveille de près les engagements que formulent les différents partis politiques en matière de santé et de services sociaux. D’ici le 1er octobre, nous vous partagerons une synthèse des orientations et des engagements des différents partis politiques.

Ce que promet le Parti Libéral du Québec

De nouvelles cibles pour les médecins de famille

Le Parti libéral du Québec (PLQ) ne compte pas revenir sur l’entente qu’il a signée avec les médecins spécialistes. En revanche, les médecins de famille seraient sanctionnés par un gouvernement libéral si la cible de prise en charge de 90 % de la population n’était pas atteinte d’ici 2022, ce qui représente environ 900 000 patients de plus.

Rappelons que la Loi 20, adoptée en 2015, prévoyait également des pénalités financières pour les omnipraticiens si moins de 85 % de la population n’avait pas accès à un médecin de famille à la fin de l’année 2017 – une mesure suspendue à l’heure actuelle. Le premier ministre sortant, Philippe Couillard, s’est également engagé à ce qu’un taux d’assiduité de 95 % soit respecté par les omnipraticiens, toujours d’ici la fin d’un éventuel prochain mandat.

Plusieurs mesures pour les aînés

Les conditions de vie en CHSLD ont fait les manchettes pendant plusieurs mois au cours de la dernière année : La qualité de la nourriture, le nombre de bains offerts, les conditions de travail du personnel, la climatisation, etc. Évidemment, les soins aux aînés sont devenus un enjeu électoral majeur pour lequel tous les partis proposent des solutions.

De leur côté, les libéraux se sont notamment engagés à poursuivre le projet-pilote sur les ratios patients-infirmière, à ajouter 1500 places en CHSLD et à mettre en place une ligne d’écoute destinée aux aînés afin de briser l’isolement.

Dans la foulée, une somme supplémentaire de 50 millions de dollars par année serait injectée dans les soins à domicile, dont l’enveloppe s’élève actuellement à 150 millions et les familles accueillant un proche aîné bénéficieraient d’un crédit d’impôt pour la rénovation résidentielle. 

De la continuité

Plusieurs engagements du PLQ visent à poursuivre les travaux amorcés au cours de leur dernier mandat. En effet, si réélu, le Parti Libéral ouvrirait 25 supercliniques supplémentaires qui s’ajouteraient aux 50 déjà promises, dont 49 sont en service. De la même façon, les libéraux auraient toujours comme objectif de déployer 2000 super-infirmières dans le réseau d’ici 2024-2025.

D’autres promesses en santé :

  • Élargir la couverture des soins dentaires.
  • Augmenter le financement des établissements de 4,2 % par année, une hausse si l’économie le permet.
  • Augmenter de 50 millions de dollars par année le financement des soins à domicile, actuellement de 150 millions.

 

Revenir en haut de la page