Aide médicale à mourir : l’AMQ salue la démarche de réflexion du ministre (Communiqué)

Montréal, le 24 mars 2017 – L’Association médicale du Québec (AMQ) applaudit la démarche de réflexion annoncée aujourd’hui par le ministre de la Santé et des Services sociaux quant à un possible élargissement de la Loi concernant les soins de fin de vie et servant à clarifier certaines dispositions du Code criminel portant sur l'aide médicale à mourir.

L’AMQ est d’avis qu’une réflexion telle que celle proposée par le ministre, basée sur des données probantes, permettra de clarifier le flou juridique actuel pour certains critères d’accès à l’aide médicale à mourir.

« Il s’agit d’une bonne chose pour la profession médicale, mais aussi pour tous les autres professionnels de la santé qui sont exposés à des situations de malaise dû à un environnement juridique flou », de préciser Dre Yun Jen, présidente de l’AMQ.

Pour l’AMQ, il est crucial, dans un dossier aussi délicat que celui des soins de fin de vie, que le gouvernement du Québec et la profession médicale soient en synchronicité avec les besoins de la société. Toutefois, ce processus ne doit pas être fait de façon précipitée et, en ce sens, le ministre pose le bon geste en proposant un échéancier qui permette une réflexion de fond.

« Comme par le passé, l’AMQ entend collaborer activement à toutes les étapes de ce processus de réflexion.», d’ajouter Dre Jen.