Nouvelles | Communiqués de presse | Communiqués 2017

Frais accessoires : L’AMQ répond aux attaques du ministre Barrette (Communiqué)

vendredi 27 janvier 2017

Montréal, le 26 janvier 2017 – En entrevue à Radio-Canada, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, a fait allusion au cafouillage actuel dans le dossier des frais accessoires en y associant l’Association médicale du Québec (AMQ) comme l’une des responsables du bris de service. Une attaque qui ne donne pas le portrait juste quant au vrai travail réalisé par l’AMQ dans le dossier.

L’AMQ s’est toujours opposée à la facturation aux patients pour des soins couverts par le régime d’assurance maladie du Québec. Lorsque le ministre Barrette a voulu légaliser les frais accessoires, l’AMQ a été forcée de faire appel à la ministre fédérale pour faire respecter la Loi canadienne sur la Santé. Loi qu’enfreignait le ministre de la Santé. Associée à l’exigence d’abolir les frais accessoires, l’AMQ avait également demandé que soient couverts par le ministère de la Santé et des Services sociaux les coûts réels des services à la population. Encore aujourd’hui, cette demande n’a pas été prise en compte par le ministre et crée les conséquences dont nous sommes témoins aujourd’hui : bris de services aux patients, frais techniques en clinique non compensés et coupure d’Ottawa dans les transferts en Santé, assortie d’une pénalité supplémentaire de plusieurs millions de dollars.

« La situation actuelle est malheureuse et inacceptable parce qu’elle était évitable. Plutôt que de se lancer des blâmes, ce qui est primordial, c’est de penser aux patients et revenir au sujet initial. Il faut que les patients aient accès aux soins et que les frais pour le plateau technique soient compensés à la hauteur de leur prix réel. Et cela ne sera rendu possible qu’avec une attitude de collaboration entre le ministre et la profession médicale », de souligner Dre Yun Jen, présidente de l’AMQ.

Encore une fois, l’AMQ, à titre d’organisation neutre, qui n’est pas prise dans une logique de négociation, offre son entière collaboration au ministre Barrette et lui demande de faire preuve de bonne volonté afin de sortir de cette impasse.

À propos de l’AMQ

 

L'Association médicale du Québec regroupe près de 10 000 omnipraticiens, spécialistes, résidents et étudiants en médecine. Sa mission est de rassembler l’ensemble de la profession médicale du Québec dans un contexte de réflexion et d’action au bénéfice de la santé de la population.