Bilan du Conseil général de l'AMC 2012

Partenaire de l’Association médicale canadienne (AMC), l’AMQ constitue le lien corporatif officiel vers la profession médicale du Canada. Engagée dans une relation de collaboration continue avec l’AMC, l’AMQ suit de près les travaux menés à l’échelle nationale, ainsi que les projets mis en œuvre dans les autres provinces canadiennes. Ses représentants participent activement à diverses instances de l’AMC. L’AMQ peut ainsi intervenir sur le plan national pour influencer les politiques canadiennes et faire connaître la réalité québécoise à la profession médicale canadienne.

En août 2012, l’Association médicale des Territoires du Nord-Ouest était l’hôtesse du conseil général de l’Association médicale canadienne, l’instance suprême de l’AMC. Il s’agit d’une plateforme annuelle à laquelle participe activement l’AMQ en apportant une contribution au positionnement des préoccupations des médecins du Québec ainsi qu’à la représentation de l’AMC auprès du gouvernement fédéral et des organisations et influenceurs au sein de la société canadienne.

La délégation de l’AMQ a déposé une quinzaine de motions qui ont été retenues pour fins de présentation et de débat devant un important auditoire de médecins canadiens composé de quelque 300 membres de l’AMC.

Le bilan des motions déposées par l’AMQ et des résolutions adoptées vous est présenté ici.


Médecine personnalisée

  • L’Association médicale canadienne étudiera les impacts de la médecine personnalisée sur la pratique médicale.

Pour en savoir plus sur l’argumentaire présenté, consultez l’article paru dans L’Actualité médicale.

 

Statut du fœtus

  • L’Association médicale canadienne se déclare en faveur du maintien du paragraphe 223(1) du Code criminel, qui stipule qu’un enfant « devient un être humain au sens de la présente loi lorsqu’il est complètement sorti, vivant, du sein de sa mère […]. ».

Pour en savoir plus sur l’argumentaire présenté, consultez l’article paru dans L’Actualité médicale.

 

Médicaments

Le dossier de l’approvisionnement des médicaments a fait l’objet de plusieurs motions déposées par l’AMQ :

  • L’Association médicale canadienne réclame une révision du processus d’approvisionnement en médicaments et matériel essentiel à la pratique médicale.

  • L’Association médicale canadienne demande la mise en place d’un cadre législatif obligeant les entreprises pharmaceutiques à donner un préavis pour tout arrêt de production et pour toute perturbation prévue dans l’approvisionnement en médicaments.

  • L’Association médicale canadienne réclame la modernisation de la Loi fédérale sur les aliments et drogues en ce qui concerne les processus de fabrication et de distribution des médicaments.

  • L’Association médicale canadienne recommande la création d’une unité de surveillance chargée d’assurer une vigie internationale et nationale sur les ruptures de production des médicaments.

Pour en savoir plus sur les argumentaires présentés pour l’ensemble des motions touchant l’approvisionnement des médicaments, consultez l’article paru dans L’Actualité médicale.

 

Coûts des requêtes d’examens

  • L’Association médicale canadienne préconise l’affichage, dans les dossiers médicaux électroniques, des coûts générés par les requêtes d’examens diagnostiques et de laboratoires.

À l’appui de cette motion, l’AMQ a présenté des études démontrant qu'environ 40% des dépenses de santé sont générées par les examens de laboratoire et d’imagerie médicale et que 30% des examens réalisés sont inutiles. Afficher les coûts des examens au niveau des dossiers électroniques permettrait de sensibiliser davantage les médecins à l’importance des dépenses générées.

 

Guides de pratique clinique

  • L’Association médicale canadienne proposera des stratégies de déploiement visant à assurer l’utilisation maximale des guides de pratique clinique par les médecins.

À l’appui de cette motion, l’AMQ soutient que l’implantation et l’application des guides font face à des obstacles et nécessitent des efforts concertés des professionnels et des gestionnaires. Des stratégies et des facteurs influençant l’adoption des guides par les médecins sont identifiés dans plusieurs études et de nouvelles voies de dissémination doivent être mises en place.

 

Harmonisation et centralisation des formulaires

  • L’Association médicale canadienne favorise l’harmonisation et la centralisation, dans un format électronique ou sur papier, de tous les formulaires administratifs que doivent remplir les médecins au nom de leurs patients.

À l’appui de cette motion, l’AMQ a cité des rapports démontrant que les coûts administratifs en santé sont en progression. Le temps alloué aux tâches administratives détourne le médecin de son rôle principal de soigner. La mise en place d’un système informatisé peut réduire les coûts et améliorer les soins en réduisant le temps consacré aux formulaires et en facilitant la saisie de données clinico-administratives en un point unique.

 

Essais cliniques

  • L’Association médicale canadienne recommande la formation d'un groupe de travail chargé de monitorer la position du Canada en matière d’essais cliniques par rapport aux autres pays.

À l’appui de cette motion, l’AMQ note la une diminution progressive du nombre des demandes d’essais cliniques entre 2006 et 2010 selon Santé Canada. Pourtant, les essais cliniques fournissent la preuve scientifique indispensable à l’approbation de nouvelles thérapies et à l’obtention des résultats de recherche de source directe. L’AMQ soutient la mise au point d’une stratégie permettant au Canada de demeurer un acteur incontournable de la réalisation des essais cliniques.

 

Transformation des soins de santé

  • L’Association médicale canadienne créera un registre des projets de transformation des soins de santé dirigés par des médecins.

À l’appui de cette motion, l’AMQ a cité plusieurs recherches démontrant qu’un leadership clinique efficace se traduit par une amélioration de la performance des organisations de la santé. L’AMC peut jouer un rôle de chef de file en agissant comme plaque tournante favorisant l’identification et la diffusion des projets de transformation se caractérisant par un leadership clinique fort.

 

Réinvestissement et gestion locale

  • L’Association médicale canadienne est en faveur du réinvestissement et de la gestion locale, par les médecins, des économies clairement identifiables qui auront été rendues possibles grâce à des gains d’efficience découlant d’initiatives lancées par des médecins pour améliorer les processus cliniques.

À l’appui de cette motion, l’AMQ soutient que le type de financement actuel des établissements de santé n’offre aucun incitatif à réduire le coût des services et à améliorer l’accès. Pour maximiser la contribution des médecins à l’amélioration des processus cliniques, il faut mettre en place des mécanismes qui permettraient aux médecins de bénéficier localement des gains d’efficience. Cela contribuerait à maintenir un haut degré d’autonomie professionnelle, tout en améliorant la qualité de la pratique.

 

Programme fédéral de santé intérimaire

  • L’Association médicale canadienne réclame l’annulation des modifications apportées au Programme fédéral de santé intérimaire afin de permettre la tenue d’une consultation appropriée et l’exécution d’une étude sur des répercussions des modifications sur la santé des réfugiés et sur le système de santé.

À l’appui de cette motion, l’AMQ juge que les modifications apportées au Programme fédéral de santé intérimaire (PFSI) réduisent l’accès aux services de santé, notamment pour les réfugiés. Des problèmes d’ordre administratif en découleront en raison de toute la confusion entourant les critères d’admissibilité au régime. Le refus de prendre en charge les réfugiés risquent de poser de sérieux problèmes déontologiques. Enfin, les réfugiés de santé fragile auront recours aux services d’urgence en cas de complications, ce qui pourrait avoir pour effet d’annuler toute économie anticipée par la modification au PSFI.


Pour connaître l’ensemble des résolutions adoptées au Conseil général de l’Association médicale canadienne, vous pouvez consulter ce document.