Nouvelles

Bilan et perspectives : Message du président de l’AMQ

mercredi 12 janvier 2011

JF_Lajoie-200

En ce début d’année, il est de mise de faire un bilan de l’année passée et d’ouvrir une porte sur les perspectives de 2011 pour l’Association médicale du Québec.

D’abord, l’AMQ est honorée qu’un de ses membres, le Dr Juan Roberto Iglesias, ait été nommé  président-directeur général de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux. Je vous rappelle que l’AMQ a appuyé la création de l’INESSS et proposé que, comme c’est maintenant le cas, un médecin soit le PDG de cette nouvelle institution qui contribue à améliorer la qualité et  la sécurité des soins médicaux.

L’AMQ s’est également investie dans des événements qui ont permis de jeter un nouvel éclairage sur des pratiques innovatrices qui valorisent la profession médicale. Elle a tenu un colloque dédié à la méthode LEAN qui a démontré comment des médecins ont pris le leadership de plusieurs initiatives LEAN qui améliorent  la qualité et l’accessibilité des soins. Lors de son congrès annuel, l’AMQ a aussi reçu à sa tribune des experts qui ont démontré comment les technologies, la rémunération et la démographie sont de puissants leviers de changement dans le milieu de la santé. Toutes ces conférences sont d’ailleurs disponibles à partir de http://www.amq.ca/fr/en-action/congres-annuel-amq/congres-amq-2010.

En suivant http://www.amq.ca/fr/en-action/medias/communiques-de-presse vous accéderez aux communiqués de presse émis par l’AMQ au cours de la dernière année. À leur lecture, vous constaterez que votre association se prononce sur des dossiers de fond et prend position dans des dossiers qui touchent directement la pratique médicale.

Et l’année qui s’annonce est aussi bien remplie. Dès janvier, l’AMQ organise deux colloques. Le premier est organisé par et pour les étudiants des quatre facultés de médecine québécoises sur le sujet « Droit et médecine, un mariage de raison » qui est bien ancré dans l’actualité médicale et nous interpelle notamment avec le débat sur le droit de mourir dans la dignité. Le second se tient le 21 janvier et vise à répondre à la question  « Les maladies chroniques auront-elles raison de ma pratique médicale ? ». L’AMQ a invité des médecins du Cleveland Clinic et de la Colombie-Britannique qui gèrent avec une redoutable efficacité leurs populations de malades chroniques.

J’espère d’ailleurs vous croiser à cet événement et je vous souhaite, chers collègues, à vous et à vos proches,  la santé pour la prochaine année.

Jean-François Lajoie, MD
Président
Association médicale du Québec